Gwendoleen

15 juillet 2017

La forêt de Rennes

DSCN7599

La forêt de Rennes est un vaste massif de près de trois mille hectares, et n'est pas, comme son nom l'indique, située sur la commune de Rennes, mais sur celles de Liffré en majeure partie, Betton, Saint-Sulpice-La-Forêt, Thorigné-Fouillard et Chasné-sur-Illet. Elle se trouve même à une quinzaine de kilomètres au nord-est de Rennes. Bref ...
Quelques ruisseaux la traversent, et elle comporte aussi quelques étangs. C'est une forêt protégée, classée dans un ensemble Natura 2000. Ses habitants sont essentiellement des chênes, des hêtres, des frênes, des pins sylvestres. Les chiroptères (chauves-souris) y sont assez nombreux, ainsi que les amphibiens (tritons, grenouilles, crapauds), les oiseaux dont la bondrée apivore, le busard Saint-Martin, le pic noir, le pic épeiche, la fauvette pitchou ... Et bien sûr, les sangliers, les blaireaux, les renards et les chevreuils. En attendant le retour possible du loup vers les années deux mille vingt, d'après les spécialistes de l'observatoire du loup.

Posté par Gwendoleen à 21:22 - Commentaires [2] - Permalien [#]

14 juillet 2017

Villages engloutis

DSCN1607

C'était un après-midi d'été au fond du lac de Guerlédan, en juillet deux mille quinze. Le lac était vidé de ses eaux, pour contrôler l'état du barrage. La mémoire des villages ennoyés, dont les habitants avaient été chassés et expropriés, refaisait surface. Ici, les arbres d'un verger, encore debout, troncs noircis, comme fossilisés, là une machine rouillée dans une ruine, pour rappeler l'activité minière de la vallée, le village de Trégnanton et ses fantômes, au milieu d'une forêt morte. L'ombre de la mort. Une autre vie.

Posté par Gwendoleen à 15:42 - Commentaires [4] - Permalien [#]
09 juillet 2017

Jeunesse d'excellence

DSCN7537

La jeunesse de Bretagne est une jeunesse d'excellence, première dans tous les examens, première dans la transmission des traditions, fière de son identité et ouverte sur le monde. Un pays sans racines, sans homogénéité, n'a pas d'avenir, et notre jeunesse, du moins pour ses meilleurs éléments, l'a bien compris.
Elle est notre avenir, l'avenir d'une Bretagne qui marche la tête haute.

Posté par Gwendoleen à 21:37 - Commentaires [6] - Permalien [#]
07 juillet 2017

La barque en dormition

DSCN0985

Dans un méandre au fond de la petite mer, le Mor bihan, entre la brise tiède de l'été et les parfums lourds et enivrants de l'estran, une petite barque dort. Elle attend le retour de la marée, comme les Bretons celui d'Arzhur, l'homme ours, roi des guerriers de toutes les Bretagnes libres.

Posté par Gwendoleen à 14:52 - Commentaires [6] - Permalien [#]
30 juin 2017

Les arbres ne meurent jamais

DSCN4717

Je me suis toujours demandé pourquoi les arbres creux sont considérés comme morts par les gens, au point qu'ils les abattent ou les font abattre. Est-ce qu'on tue les gens quand ils ont des ampoules ou qu'ils cultivent du mycélium entre leurs doigts de pieds ?
Les arbres sont des végétaux, des êtres vivants et des sources de biodiversité, abritant dans leurs cavités de nombreuses espèces d'insectes, d'oiseaux, de champignons ... Les arbres ne meurent jamais vraiment, car ils se transforment en biomasse, en matière organique qui favorise d'autres formes de vies. Ils sont parfois aussi, souvent habités par le Petit Peuple. Raison de plus pour les laisser vivre de leurs nombreuses vies.

Posté par Gwendoleen à 16:03 - Commentaires [8] - Permalien [#]

28 juin 2017

Vilaine

DSCN4592

Cette belle rivière, pas du tout vilaine, se nomme la Vilaine, peut-être parce qu'elle traverse une grande ville, Rennes. Car chacun sait que les vilains habitent les villes et les paysans le pays réel, la campagne. Il est dit que les anciens Bretons l'appelaient "ar stêr velen", la rivière jaune, de velen, forme mutée de melen, la rivière étant une femme. En breton moderne, elle est nommée Gwilen. La Vilaine serpente sur près de deux cent vingt kilomètres, de sa source dans les collines de Juvigné, aux Marches de Bretagne, jusqu'à son embouchure en Atlantique, entre les communes de Muzillac et Pénestin.
On y voit passer des bateaux, des pêcheurs fréquentent ses berges souvent ombragées, parfois saluées par d'imposantes falaises, où le héron cendré rivalise de vocalises rauques avec la foulque macroule ou le cygne.
N'oublions pas non plus que, reliée au canal d'Ille-et-Rance, elle est une importante voie navigable, dont le sinueux tracé fait des trois-quarts de notre pays la Bretagne ... une île.

Posté par Gwendoleen à 20:45 - Commentaires [4] - Permalien [#]
20 juin 2017

La chevauchée sauvage du solstice d'été

DSCN7503

Ce soir, des chants d'amour et de plaisir résonneront sur la lande. La Déesse chevauchera le grand Dieu tellurique pour une folle nuit d'ivresse et d'infinies promesses, sous le regard bienveillant de la Lune. L'été est là, riche de fruits et de moissons futures.

Posté par Gwendoleen à 16:17 - Commentaires [6] - Permalien [#]
16 juin 2017

Le magicien des plantes

DSCN3499

Beaucoup de femmes dans le monde entier connaissent, au moins de nom, La Gacilly.
C'est dans cette petite commune morbihanaise qu'est né le 7 avril 1930 celui qui allait devenir un magicien de la beauté par les plantes, élu Breton de l'année en 1977, parti pour le Gwenved, le monde blanc et pur des Celtes le 26 décembre 2009.

Posté par Gwendoleen à 15:28 - Commentaires [4] - Permalien [#]
11 juin 2017

Le talus

DSCN4120

Le talus est aussi vieux que le monde celtique. Son nom vient du breton tal, le front. Il fait donc front au vent, aux intempéries et même aux regards indiscrets.
Le talus retient les racines de ses habitants de l'antique forêt sacrée : chênes, hêtres, pommiers sauvages, églantiers, ajoncs, néfliers, houx, et autres créatures des bois. Il abrite lapins, lièvres, blaireaux, renards, chevreuils, toutes sortes d'oiseaux diurnes et nocturnes.
Il retient l'eau des pluies, qui ces derniers temps se font rares chez nous.
Mais quels abrutis ont eu un jour l'idée qu'en les rasant, notre agriculture s'en porterait mieux ?

Posté par Gwendoleen à 18:10 - Commentaires [2] - Permalien [#]
04 juin 2017

Si souvent, j'aime me perdre dans ces forêts

DSCN1476

La forêt a toujours été ma véritable église, si j'ose m'exprimer ainsi. On n'enferme pas le divin entre quatre murs, chez les âmes libres des Celtes. On ne se cache pas pour honorer la Déesse. Le Sacré n'aime pas les prisons, fussent-elles ornées de magnifiques vitraux.
Loin des sentiers battus par les troupeaux de moutons, je suis louve, souveraine en mon territoire. Je fais ce qu'il me plait, où je veux, quand je veux.
Et si souvent, j'aime me perdre dans ces forêts de Brocéliande, c'est sans nul doute afin de mieux me retrouver, telle que je suis moi-même.

Posté par Gwendoleen à 14:51 - Commentaires [10] - Permalien [#]